30 erreurs à ne pas faire en entretien d'embauche

30 erreurs à ne pas faire en entretien

Que vous soyez junior ou quelqu’un d’expérimenté n’ayant pas passé d’entretien depuis un moment, vous allez trouver ci-dessous 30 erreurs classiques à ne pas faire en entretien d’embauche. Elles sont sont issues à la fois de ma propre expérience mais surtout des environ 1000 entretien que j’ai fait passer ou auxquels j’ai pu assister. Bon courage!

Arriver en retard ou à l’heure pile

arriver à l'heure à un entretien d'embauche

Il faut avoir conscience que votre arrivée dans les locaux de l’entreprise n’est pas synonyme de début d’entretien. Et oui, s’il y a du monde à l’accueil, la personne ne pourra pas vous annoncer tout de suite. Puis, le temps qu’elle contacte le recruteur, qu’il/elle descende, que vous remontiez dans la salle d’entretien, que vous vous installiez, il peut se passer beaucoup de temps. Aussi, si vous arrivez à l’heure pile, à 18h par exemple, votre entretien ne démarrera pas avant 18h15 et vous aurez perdu 15 mn d’entretien et 10 mn si vous arrivez 5 mn en avance. Je vous conseille donc d’arriver au moins 15 mn en avance pour être sûr de commencer votre entretien à l’heure.

Ne pas avoir conscience que l’entretien commence dès l’accueil

une femme arrive à l'accueil de l'entreprise

En effet, pendant que vous allez attendre à l’accueil, vous allez croiser pas mal de monde. Parmi tout ce monde, il peut y avoir des collègues du recruteur que vous allez rencontrer. Et selon votre attitude, il se peut que ces personnes aillent voir le recruteur juste avant votre entretien et lui fassent part de l’avis qu’ils ont sur vous. Aussi, vous devez faire attention à l’image que vous renvoyez dès que vous entrez dans les locaux de l’entreprise.

Ne pas avoir conscience de la communication non verbale

la communication non verbale en entretien d'embauche

Souvent lorsque l’on prépare un entretien, on a tendance à préparer la présentation de son parcours. En revanche, on accorde beaucoup moins d’importance à la manière dont on va faire cette présentation. Il faut vraiment s’entraîner pour voir si l’on pense à sourire, si l’on se tient correctement, si on a une bonne gestuelle, si l’on regarde les gens dans les yeux… et pour cela, il n’y a rien de mieux que de se filmer.

Ne pas prendre papier + stylo

prendre des notes en début d'entretien d'embauche

Si vous vous rendez à un entretien d’embauche sans prendre de quoi noter, vous allez vraiment passer pour un touriste. Pensez à prendre un cahier (ou feuilles volantes) et un stylo que vous saurez précisément où vous avez arrangé afin de ne pas le chercher pendant 5 minutes. Le cahier a un double intérêt : vous allez montrer que vous avez préparé votre entretien avec des annotation et quelques questions. Vous allez également pouvoir prendre des notes et ainsi faire preuve d’écoute active.

Oublier ses papiers d’identité

avoir sa pièce d'identité en entretien d'embauche

A l’accueil, si vous ne voulez pas perdre trop de temps, je vous conseille d’arriver avec votre pièce d’identité ou passeport. Si vous tombez sur quelqu’un de pointilleux et que vous n’avez pas d’élément prouvant votre identité, vous risquez de vous faire embêter. A noter qu’une carte de transport peut passer mais ça dépend vraiment de sur qui vous tombez.

Ne pas savoir résumer l’offre d’emploi/d’alternance/de stage

savoir présenter l'offre d'emploi

Si vous tombez sur un recruteur un peu tatillon, comme moi, il y a de fortes chances pour qu’il commence l’entretien en vous demandant directement ce que vous avez compris du poste avant même de vous présenter le poste. Une erreur  à ne pas faire serait d’improviser à ce moment. Pour le recruteur, c’est un excellent moyen pour savoir si vous êtes venu en mode touriste ou si vous êtes réellement intéressé. Vous devez donc être capable d’expliquer quelles sont les ¾ grandes compétences attendues sur ce poste.

Ne pas savoir se présenter

savoir se présenter en entretien d'embauche

Vous le savez sans doute, un entretien commence très souvent par la question suivante qui est plutôt une affirmation : « présentez-vous ». Aussi, si vous n’arrivez pas à faire une bonne impression à ce niveau, vous partez avec un gros handicap et vous devrez sortir les rames tout au long de l’entretien pour pouvoir faire une autre impression. Se présenter ne veut pas dire réciter son CV mais plutôt amener des informations qui ne figurent pas sur votre CV comme le poste que vous recherchez idéalement, vos ¾ grandes compétences, votre intérêt pour le poste, ce que vous pouvez amener à l’entreprise… vous devez donner envie au recruteur d’en savoir plus à votre sujet.

Ne pas poser de question

ne pas se poser de question en entretien d'embauche

C’est une grosse erreur à ne pas faire que de ne pas poser de question pendant un entretien. Imaginez un recruteur qui voit un super candidat mais celui-ci ne pose aucune question. Il est normal qu’il se demande : « mais ce candidat est-il vraiment intéressé ? ». Pour ne pas laisser de place au doute, je vous conseille de poser une ou deux questions en tout début d’entretien pendant que le recruteur vous présente le poste par exemple. N’attendez pas la fin de l’entretien afin de ne pas « subir » l’entretien. Un recruteur vous pose des questions pour savoir si vous avez le niveau pour le poste ; de même, vous devez poser des questions pour savoir si ce poste peut vous correspondre : cela marche dans les deux sens, c’est une relation gagnant-gagnant.

Mal présenter ses expériences professionnelles

mal présenter ses expériences professionnelles

Vous pouvez vite perdre un recruteur si vous n’arrivez pas à mettre vos expériences professionnelles en avant. Le moyen le plus simple et le plus sûr pour ne pas partir dans tous les sens est d’appliquer la méthode de l’entonnoir. Vous partez du plus général pour ensuite aller dans du plus spécifique et amener des détails. N’oubliez pas à la fin de la présentation de votre expérience d’expliquer en quoi cette expérience vous a plut et quelle(s) compétence(s) vous avez pu développer et de faire une phrase de transition vers l’expérience suivante afin de ne pas terminer sur un simple « et voilà » qui ne fait pas très professionnel.

Ne pas faire part de son intérêt pour le poste

ne pas faire part de son intérêt pour le poste

Tout comme les questions, vous devez faire part de votre intérêt pour le poste le plus tôt possible pendant l’entretien soit quand on vous présenter le job soit quand on vous demande de vous présenter. Plus vous le ferez tôt, plus vous rassurerez le recruteur. N’attendez surtout pas la fin de l’entretien pour oser dire que vous êtes intéressé par ce job/stage/alternance. Vous passeriez pour le candidat « classique » puisque tout le monde dit qu’il est intéressé à la fin d’un entretien. Le dire plus tôt vous permettra donc de sortir du lot.

Etre vague, ne pas donner d’exemple

ne pas donner d'exemple

Lorsque vous allez dire quelque chose en entretien, un recruteur n’est pas censé vous croire sur parole. Aussi, pour être le plus crédible possible, je vous conseille de donner des exemples afin d’appuyer vos propos. En plus de ces exemples, vous pouvez amener des données chiffrées pour être le plus précis possible. Cette technique vous permettra de passer devant tous les candidats qui restent trop vagues lors de la présentation de leurs expériences professionnelles.

Ne pas avoir d’histoire à raconter

raconter son histoire

Lorsque je parle d’histoire, il ne s’agit surtout pas de raconter des histoires et de mentir. Bien au contraire, il s’agit de raconter votre histoire. Le but étant de sortir du lot des candidats, vous devez avoir une histoire qui intéresse d’avantage le recruteur. Vous devez trouver une cohérence dans votre parcours aussi bien dans votre parcours professionnel qu’extra-professionnel. C’est la logique de votre démarche qui prouvera au recruteur que vous êtes le bon candidat pour le poste.

Ne pas avoir préparé une liste de questions à poser

liste de questions

D’où l’intérêt d’avoir un cahier avec des notes et les questions que vous aurez préparées. Avec le stress de l’entretien, vous risquez d’oublier les questions que vous vouliez poser. Croyez-moi, le recruteur appréciera le fait que vous ayez préparé ces questions

Ne pas avoir anticipé les questions

anticiper les questions

Une erreur à ne pas faire est de ne pas anticiper un minimum certaines questions posées en entretien par les recruteurs.  Il y a les questions classiques que les recruteurs posent presque à tous les entretiens : « présentez-vous », « en quoi êtes-vous le candidat idéal ? », « où vous voyez-vous dans 3/5 ans ? ». Ces questions classiques, vous pouvez les préparer en amont afin de ne pas vous faire piéger bêtement.

Ne pas savoir parler de l’entreprise

parler de l'entreprise

Une erreur à ne pas faire en entretien est de sortir des banalités concernant l’entreprise.

La plupart des candidats sortent les chiffres clés, chiffre d’affaires, nombre de salariés…pour vous démarquer, il faut d’avantage vous renseigner sur l’actualité de l’entreprise : peut être qu’elle rachète un concurrent, qu’elle est en train de se déployer à l’international, de se diversifier, peu importe… l’important que cette actualité va forcément avoir un impact sur le quotidien du recruteur qui est en face de vous. Et si vous montrez que vous avez fait des recherches sur l’actualité, vous allez marquer des points puisque vous serez plus en mesure de comprendre à quels types de problématiques il peut être confronté.

Parler rémunération trop tôt

parler de rémunération

Vous ne devez pas aborder le sujet de la rémunération en premier au risque de passer pour le candidat qui n’est intéressé que par l’argent et pas par le travail en lui-même. Aussi, attendez sagement la fin de l’entretien pour que le recruteur commence à vous en parler. En revanche, dès qu’il vous parle salaire, soyez exigeant, gardez une marge de négociation donc visez un peu plus haut pour atterrir sur votre objectif après négociation. Même si c’est un salaire « grille » que l’on vous sort, il est tout à fait possible de faire du hors grille si votre profil intéresse réellement le recruteur.

Réciter son CV

présenter son CV

Si vous avez peur de réciter votre CV, l’erreur à ne pas faire en entretien est d’avoir votre CV sous les yeux.

Lorsque l’on vous demande de vous présenter, il ne faut surtout pas commencer à réciter tout son CV, cela ne sert à rien. Le recruteur a déjà votre CV sous les yeux, vous allez l’ennuyer. Pour attirer son attention, vous pouvez lui mâcher le travail et lui proposer de lui présenter vos expériences qui correspondent le plus à ce qu’il cherche en terme de compétences pour le poste en question.

Être arrogant ou trop timide

il ne faut pas être arrogant ou trop timide en entretien d'embauche

L’un ou l’autre ne vous fera pas passer pour le candidat idéal. Si vous êtes trop arrogant, vous allez vite fatiguer le recruteur qui va se dire « mais pour qui il se prend ? ». Et si vous êtes trop timide, vous n’arriverez pas à vous intégrer dans les équipes de travail. Vous le savez sans doute, aujoud’hui, dans tous les métiers, vous travaillez en équipe, vous devez aller chercher des informations dans d’autres services ; et si vous êtes vraiment trop timide et n’aimez pas aller au contact des gens, cela va poser problème.

Mal parler de son ancien employeur

Vous ne devriez jamais dire du mal de votre employeur actuel ou de votre ancien employeur même si vous avez raison. Pourquoi ? mettez vous à la place du recruteur qui vous écoute : tout d’abord cela ne vous met pas en valeur, le recruteur n’est pas obligé de vous croire car il n’a pas tous les éléments (il n’a que les votres) et il se dit surtout que vous pourriez dire exactement la même chose sur lui dans quelques années et ce n’est pas agréable. Vous devez toujours rester positif et expliquer que vous souhaitez partir ou avez souhaité partir car vous n’aviez pu la possibilité d’évoluer au sein de l’entreprise.

Ne pas connaitre ses qualités/défauts

qualités et défauts en entretien d'embauche

C’est dommage car c’est une question très classique qui peut ressortir à n’importe quel entretien. Il faut simplement choisir des défauts qui ne sont pas éliminatoires pour le poste. Concernant vos qualités, n’essayez surtout pas d’inventer, cela se retournerait contre vous. La clé est de penser à des exemples pour chaque qualité et chaque défaut pour convaincre le recruteur que c’est bien la réalité. Enfin, pour vos défauts, expliquez en quoi vous travaillez dessus.

Ne pas savoir se vendre

L’erreur classique en entretien d’embauche est de ne pas savoir se vendre. Certaines personnes ne savent pas se vendre et d’autres ne pensent même pas à le faire. Elles se disent que le recruteur se fera un avis sur leur prestation et leur font confiance pour prendre la bonne décision. Mais les personnes qui se vendent bien vont faciliter le choix du recruteur. Aussi, pensez pendant tout l’entretien à vous mettre en valeur pour démontrer que vous êtes le meilleur candidat pour ce poste. Cela passe notamment par le fait de démontrer qu’au cours de votre parcours professionnel, vous avez pu développer les 3/4 grandes compétences attendues sur le poste.

Avoir les yeux sur son CV

Il est important en entretien de garder le contact visuel avec la ou les personnes qui sont en face de vous. Par exemple, lorsque vous prenez des notes en début d’entretien pendant qu’on vous présente le job, il ne faut pas avoir les yeux rivés sur son cahier mais bien faire des aller-retours pour ne pas perdre ce fameux contact visuel. Pendant l’entretien, c’est la même chose. Le CV est juste un support et vous pouvez juste vous appuyer dessus de temps en temps mais normalement vous devez être capable de présenter toutes vos expériences professionnelles sans le regarder.

Croire qu’il y a des questions pièges

coire qu'il y a des questions pièges en entretien d'embauche

Les vraies questions pièges en entretien d’embauche sont les questions qui vont porter sur vous du type : « pourquoi vous et pas un autre ?, que pouvez-vous nous amener ?, où vous voyez-vous dans 3/5 ans… ». Le seul moyen de bien répondre à ces questions est de faire un travail sur vous-même pour ne pas vous faire piéger bêtement. Souvent, les recruteurs ne veulent même pas vous piéger, c’est juste qu’ils veulent mieux vous connaître et c’est en creusant qu’ils vont voir si vous êtes sincères ou pas dans vos propos.

Ne pas s’être filmé avant

il faut se filmer avant un entretien d'embauche

C’est une très grosse erreur puisque le fait de se filmer est le seul moyen de corriger très facilement de nombreux petits défauts. Cela peut être des tics de langage, des heuh, une mauvaise posture, le fait de ne pas sourire assez, un manque de dynamisme…vous pouvez vous filmer seul face caméra ou encore mieux en faisant une simulation d’entretien avec un de vos proches. En entreprise, c’est d’ailleurs la première formation que l’on fait passer aux managers afin qu’ils puissent s’améliorer dans leur prise de parole en public.

Ne pas avoir identifié ses 3/4 grandes compétences

Avant tout entretien, je vous conseille d’identifier vos 3/4 grandes compétences. Le but étant de voir lesquelles de vos compétences vous pourrez faire matcher avec les compétences attendues sur le poste. Il s’agira, bien entendu, de trouver de nombreux exemples qui pourront venir alimenter ces compétences et vous faire ressortir comme le candidat idéal. Ne faîtes surtout pas l’erreur d’improviser le jour J lors de votre entretien.

Ne pas avoir identifié les 3/4 grandes compétences attendues sur le poste

A partir de l’offre d’emploi, de stage ou d’alternance, vous devez faire un travail de synthèse afin de faire ressortir les 3/4 grandes compétences. De cette manière, vous aurez les idées beaucoup plus claires sur les compétences nécessaires à avoir pour réussir sur ce poste. Puis, vous serez à même d’aller piocher dans vos expériences celles qui vous ont permis de développer les compétences demandées.

Ne pas utiliser la méthode de l’entonnoir

il faut utiliser la méthode de l'entonnoir lors d'un entretien d'embauche

Avec le stress de l’entretien, on peut avoir tendance à partir dans tous les sens lorsque l’on parle de ses expériences. Et ce qui est évident pour vous ne l’est pas pour tout le monde et un recruteur peut avoir du mal à suivre votre raisonnement. Avec la méthode de l’entonnoir, vous êtes sûr de partir du plus général pour aller au plus spécifique. De cette manière, vous ne vous perdrez pas dans des détails.

Ne pas avoir créé un lien avec le recruteur

il est important de créer un lien avec le recruteur, que le courant passe

Avant même que l’entretien ne commence, il est important de faire en sorte que le courant passe entre vous et le recruteur. Lors du chemin qui vous mène de l’accueil à la salle d’entretien, vous devez mettre à profit ces 5 minutes pour que le feeling passe. C’est au recruteur de faire la conversation mais c’est à vous de sortir du lot en évitant les banalités que pourraient dire les autres candidats et dire quelque chose qui marque le recruteur. Une erreur à ne pas faire en entretien est de rester muet ou distant le temps d’aller à la salle.

Ne pas faire de conclusion

ne pas faire de conclusion lors de son entretien d'embauche

Une erreur classique en entretien d’embauche est de ne pas faire de conclusion. Et croyez-moi, très peu de candidats font une conclusion à la fin de leur entretien et c’est bien dommage. Pour être bien faite, une conclusion doit être rapide, il ne faut pas surtout pas repartir sur un entretien. L’entretien est terminé, vous êtes sur le point de vous lever et là vous faites la conclusion en deux points : synthèse du besoin et motivation et remerciement.

Cette conclusion va vous permettre de faire une dernière très bonne impression et de passer devant tous les autres candidats.

Croire que l’entretien s’arrête dans la salle

croire que l'entretien s'arrête dans la salle d'entretien d'embauche

Ne faites surtout pas l’erreur comme certains candidats qui pensent que l’entretien est terminé une fois que vous êtes sorti de la salle d’entretien. L’entretien continue tant que vous n’êtes pas sorti des locaux de l’entreprise. Pourquoi ? car lorsque le recruteur va vous raccompagner à l’accueil, vous allez encore passer 5 mn avec lui ou elle. Vous allez peut-être croiser ses collègues, il va commencer une discussion pour continuer de vous tester sur tel ou tel point…et ne faites surtout pas l’erreur d’appeler vos proches depuis l’accueil car des personnes pourraient entendre votre conversation et en faire part au recruteur. Et même chose si vous le faites juste à la sortie du bâtiment où il y a tous les fumeurs qui font leur pause.

En conclusion

Voici les erreurs à ne pas faire en entretien. Certaines étaient peut-être évidentes pour vous et d’autres des erreurs auxquelles vous n’auriez pas pensé. Si vous pensez à d’autres erreurs à ne pas faire en entretien, n’hésitez pas à les laisser dans les commentaires sur ce site ou sur la chaîne Youtube. Le but est, bien entendu, d’aider le maximum de monde possible à réussir son entretien d’embauche. Et bon courage pour vos entretiens les mates!

Cliquez sur l’image ci-dessous si vous souhaitez voir la vidéo associée à cet article.

5 CARTES PSN A GAGNER - 30 erreurs à éviter en entretien d'embauche

Vous aimerez sans doute ces articles qui traitent aussi des entretiens d’embauche:

L’entretien d’embauche de A à Z

6 exemples de questions-réponses en entretien

8 questions à poser en entretien

Si vous voulez plus de conseils sur les entretiens d’embauche, rendez-vous sur la chaîne Youtube Régis the Recruiter et abonnez-vous 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *