L’entretien d’embauche de A à Z

 

Comment réussir son entretien d’embauche?

Dans cet article, tu vas trouver tous les conseils pour réussir ton entretin d’embauche de A à Z depuis la première impression jusqu’à la conclusion.

A la fin de cet article, je vais te donner 5 astuces qui te permettront  réellement de faire la différence. J’ai assisté à des milliers d’entretiens et tu peux me croire quasiment personne n’utilise ces techniques.

Tout d’abord, pense à arriver 10/15 mn avant pour avoir le temps de patienter un peu à l’accueil et prendre tes repères. N’oublie pas ta pièce d’identité car elle te sera demandée à l’accueil. Et pense également à prendre quelques CV en plus avec toi. En effet, cela arrive souvent qu’un recruteur ait lancé l’impression de ton CV et l’a finalement laissé à l’imprimante… 😊. Et pour peu qu’il y ait plusieurs personnes en face de toi, cela peut être utile.

Ensuite tu vas patienter à l’accueil et la personne va venir te chercher.

Le temps que vous allez passer ensemble entre l’accueil et la salle d’entretien est à exploiter. C’est notamment ici que le recruteur va se faire une première impression. En effet, l’entretien d’embauche de A à Z, cela commence par la première impression. La fameuse première impression.

La première impression

Si on fait une parenthèse sur la première impression, voici ce que le recruteur va analyser :

-Ton comportement

-Tes premiers mots

-Ta tenue vestimentaire : voir si tu respectes les codes du secteur que tu souhaites intégrer

-Le non-verbal : gestuelle, sourire, regard…

Ainsi, il faut trouver le juste équilibre entre ne pas faire trop familier et ne pas rester muet. C’est à ton interlocuteur de lancer la conversation, de te mettre à l’aise et à toi de t’adapter.

Puis vous arrivez à la salle d’entretien, il faut que tu t’installes vite. Que tu saches où se trouve le cahier sur lequel tu prends des notes, où se trouve ton stylo pour ne pas les chercher alors que le recruteur est déjà en train de se présenter. 

Les premières minutes

En début d’entretien, de deux choses l’une :

-Soit il commence par se présenter et à te présenter le poste (l’idéal)

-Soit il te demande directement de te présenter

Lorsque le recruteur va se présenter et te présenter le poste, je te conseille de noter toutes les informations qu’il va te communiquer. Cela te permettra d’orienter tes réponses à certaines questions et de savoir quelles questions lui poser à la fin de l’entretien. Tu peux même en profiter pour poser des questions lorsqu’il présente le poste. De cette manière, tu montreras ton intérêt et, au-delà de ça, cela permettra de faire en sorte que l’entretien devienne plus une discussion qu’un entretien formel.

Si le recruteur te demande de te présenter, il ne s’agit pas tout de suite de déballer tout ton CV expérience après expérience. En effet, il est préférable de faire une synthèse comme nous l’avons vu dans la préparation, synthèse qui peut prendre la forme suivante :

1. Remerciez le recruteur de vous accueillir dans l’entreprise

2. Prénom, Nom, Age, lieu de résidence

3. Présentation formation académique depuis le bac

4. Vos 3/4 grandes compétences

5. Votre projet professionnel

5.1. le poste que vous recherchez à l’instant t

5.2 vos souhaits d’évolution à moyen et long terme

A noter qu’un recruteur peut également te demander directement ce que tu as compris du poste comme nous l’avons vu précédemment.

Analyse le recruteur : à qui as-tu à faire ?

les attentes du recruteur

Tout d’abord, il est important de distinguer 4 types d’entretien :

➢ un cabinet de recrutement

➢ une société de conseil / une société d’intérim

➢ une personne des ressources humaines de la société

➢ le client final (votre futur boss) En effet, ces 4 catégories de personne ne vont pas avoir les mêmes buts pendant l’entretien et ne vont donc pas te poser les mêmes types de questions.

Avoir conscience de l’effet miroir

Pense aussi à l’effet miroir. Souvent, on a tendance à se comporter un peu de la même façon que la personne en face de nous en entretien. Il faut en avoir conscience et être capable de réagir. Par exemple, si tu es en face d’une personne un peu calme, il faut tout de même que tu arrives à faire ressentir ta motivation. Autrement, elle pourrait justement te « reprocher » un manque de motivation.

A noter que ce mimétisme est valable à la fois pour la communication verbale et non verbale.

Quelles sont les attentes du recruteur ?

Le but de l’entretien est de permettre au recruteur de savoir tout ce qui n’est pas sur ton CV comme par exemple :

-tes motivations

-quelles compétences tu as pu acquérir sur chaque expérience professionnelle

-savoir si ton plan de carrière correspond à ce que peut te proposer l’entreprise

-savoir si tes prétentions salariales sont en adéquation avec tes compétences et avec le marché

-savoir si tu sais/aimes travailler en équipe

-savoir si tes valeurs correspondent à celles de l’entreprise

Prépare ta liste de questions

Je te conseille de préparer tes questions à l’avance afin d’être sûr de ne pas les oublier.

Afin de couvrir toutes les typologies de question, je te conseille d’utiliser la méthode des 4C :

-connecter

-culture

-challenge

-clôturer

 

La conclusion

La conclusion se fait normalement en 4 points. Dans le but de la rendre plus simple, le troisième point, la démonstration, est facultatif.

1. Synthèse du besoin

2. Mise en avant de tes qualités

3.  (Démonstration)

4. Motivation et remerciement

Les erreurs à ne pas faire

  • Ne pas mettre son téléphone en mode avion
  • Se dire que l’on va improviser
  • Négliger le non-verbal
  • Arriver en terrain conquis
  • Etre trop stressé et donc trop bavard ou au contraire trop introverti
  • Ne pas avoir identifié vos 3/4 grandes compétences
  • Présenter tout ton CV d’une traite
  • Attention aux entretiens en 2 étapes : 1 er entretien : avec le cabinet de recrutement / RH de la société / société d’intérim / société de conseil 2 nd entretien : avec le client final

5 astuces pour réussir l’entretien d’embauche de A à Z

Cibler les expériences à présenter

Pour réussir ton entretien d’embauche, tu n’es pas obligé de présenter ton CV de manière chronologique car cela a tendance à endormir les recruteurs. Une fois que tu es bien sûr des compétences recherchées, fais une présentation thématique (par grande compétence) de ton parcours. Cible directement les expériences les plus en adéquation avec ce que recherche le recruteur. Le but est de passer le plus de temps possible sur ce qui l’intéresse lui. De voir omment tu vas pouvoir l’aider à résoudre ses problèmes, pas de raconter tout ton CV.

Renvoyer la balle

Si le recruteur te pose une question qui te met en difficulté : soit parce ce que tu ne connais pas la réponse (question fermée) soit parce que la question te dérange, utilise la technique qui consiste à reformuler la question. De cette manière, tu peux tenter d’emmener le recruteur dans une autre direction. Le fait qu’il reformule la question va peut-être te permettre de comprendre ce qu’il te demandait. Ou alors, tu avais très bien compris et le temps qu’il reformule, cela t’a permis de réfléchir de trouver la bonne réponse à apporter.

La force du silence

Lorsque tu as terminé ta réponse argumentée à une question et présenté l’exemple, n’hésite pas à marquer un silence plutôt que le fameux « voilà ». En effet, il est préférable pour un recruteur qu’il sache à quel moment tu as fini de parler. Ainsi, il saura à quel moment il va pouvoir enchaîner sur la question suivante. Cela est surtout vrai dans les premières minutes de l’entretien ou la discussion n’est pas encore enclenchée. De ton côté, tu es en phase de rodage pour savoir qui tu as en face de toi et de même pour le recruteur qui est en train d’apprendre à te connaitre. En effet, une fois que le dialogue sera bien en place, il sera tout à fait normal de répondre du tac au tac.

Le silence a pour conséquence de faire ressortir le nez du CV.  Il y a des personnes qui écoutent et en même temps sont en train de lire ton CV. Dès que tu vas faire un silence, bim tu retrouves leur attention.

Le schéma

Cela va dépendre de ta profession.  Mais si on prend l’IT par exemple, pour un chef de projet, un architecte, un développeur et même un MOA, pour expliquer comment fonctionnait un projet il y a rien de tel et là tu marqueras beaucoup de points, crois-moi.

L’exemple

L’exemple c’est l’arme ultime. C’est une arme utilisée mais souvent juste quand le recruteur  le demande parce qu’il a besoin d’avoir du concret. Cela veut donc dire que ce qui a été dit précédemment n’était pas suffisamment clair. C’est à toi de penser à des exemples pertinents pour toutes tes expériences et à ne pas hésiter à être force de proposition pour justement illustrer tes propos d’un exemple.

Alors, comment réussir son entretien d’embauche? Si tu suis tous ces conseils, tu arriveras à convaincre le recruteur, cela ne fait aucune doute. Il faut donc s’entraîner pour pouvoir mettre en pratique le plus de conseils possible. Et oui, pour maîtriser l’entretien d’embauche de A à Z, cela demande un peu d’entraînement.

Cliquez ici pour accéder à la chaîne Youtube Régis The Recruiter

Cliquez ici pour accéder aux formations sur les entretiens d’embauche et les oraux de concours

Les articles qui sont dans la même rubrique que l’entretien d’embauche de A à Z:

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *